123 Sébastopol l’hôtel ciné-club

Nous découvrons l’établissement plus d’un an après son inauguration.  La réticence première -un hôtel à thème- s’envole, l’univers du cinéma inspire de jolies envolées. L’accueil est parfait, le lobby évoque l’entrée d’un cinéma des années 50, le personnel est enthousiaste, spontané et enclin à donner les bonnes adresses du quartier.

Les propriétaires se sont amusés à jouer les producteurs d’un film imaginaire, chaque étage est parrainé par une personnalité du cinéma. Ce long métrage aurait pu être réalisé par Claude Lelouch avec un scénario de Danièle Thompson, le rôle principal aurait été joué par Elsa Zylberstein avec Jean-Paul Belmondo en guest star, Agnès Jaoui et Jean Pierre Bacri en second rôle sur une musique d’Ennio Morricone. Cette curiosité cinématographique restera pour le moment dans notre imagination, on s’amuserait cependant de l’entreprise d’une telle épopée cinématographique . Notre chambre se situe au dernier étage, celui décoré par Jean Paul Belmondo. La vue sur le Square Emile Chautemps et la Gaité Lyrique est très agréable, l’hôtel est situé dans la partie noble du boulevard Sébastopol loin des Halles, frontière pratique entre le Sentier et le haut du Marais.

Chaque personnalité s’est prêtée au jeu hôtelier en proposant des idées, en offrant des objets avec la complicité de l’architecte d’intérieur Philippe Maidenberg qui a mis en scène des univers très éclectiques. L’ambiance boudoir d’Elsa Zylberstein tranche avec celui de la boxe choisi par Jean Paul Belmondo. La décoration n’est pas accessoire, on se plaît à découvrir chaque objet comme dans un musée consacré au 7ème art.

L’hôtel s’est doté d’une salle de projection de 20 places et mène une politique active digne d’une petite cinémathèque. L’un des derniers évènements a été la projection du film Les Soeurs Brontë d’André Téchiné en hommage à Marie France Pisier et en présence de Christian Gasc, le chef costumier aux multiples César.

 

Le plus : Une décoration réussie, l’équation de départ n’était pas facile avec l’invitation de personnalités aux univers créatifs très différents.
Le moins : On regrette que la salle de cinéma ne puisse accueillir que 20 places au vu de la qualité des films projetés.
A Savoir : Les cocktails de Mei Ho à découvrir au bar dès 18 heures comme le Kill Bill ou le Black Swan. L’hôtel est doté d’une petite salle de sport plutôt agréable au sous-sol, coach et cours de yoga sur demande.
Ciné Club : Animé par Benoit Gautier, informations www.cinegotier.com
Prix : Nous avons réservé une chambre courant juin, le tarif proposé est de 275 Euros la nuit pour deux personnes avec petit-déjeuner pour une Double Premium. Le choix de l’étage et du thème ne sont pas proposés lors de la réservation en ligne.
Affiliation : L’hôtel fait partie du groupe Astotel, crée par trois frères Georges, Serge et Jean-Pierre Cachan. Astotel compte près de 15 hôtels à Paris, on note l’ouverture prochaine du Joke, rue Blanche, décoré par Philippe Maidenberg.

Adresse : 123 boulevard Sebastopol 75002 Paris
Téléphone : 01 40 39 61 23
Site Internet : www.123sebastopol.com
A Deux Pas : La Gaîté Lyrique, Le Musée des Arts et Métiers, les Théâtres des boulevards Saint Martin et Saint Denis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>