Hôtel Saint-Delis demeure d’un fauviste à Honfleur

by jmbedroom
0 comment

Sur la côte Fleurie, au cœur de l’estuaire de la Seine, rive gauche, le port de Honfleur attire depuis toujours les peintres. C’est qu’ici, le ciel sans crier gare vire d’un pastel laiteux aux couleurs les plus crues irradiant d’une lumière incroyable la mer, les herbages et les maisons à colombages du XVI et XVIIe siècles. Découverte du Saint-Delis dont la réouverture est programmée pour le 29 mai.

par Anne Marie Cattelain Le Dû

Nombre de ces demeures traditionnelles affichent en façade : ici vécut Monsieur X, peintre. Comme au 43, rue du Puits, dans le quartier historique. Pendant quelques années, Henri de Saint-Delis, un des fondateurs du mouvement fauviste du Havre, occupa l’hôtel particulier composé de trois bâtiments du XVII, XVIII et XIXe siècles, flanqués d’un grand jardin. La famille propriétaire de La Ferme Saint-Siméon, 5 étoiles mythique, a racheté il y a deux ans, le transformant en boutique hôtel confidentiel et luxueux de 9 chambres, ouvert en mars.

 

 

Signée Jessy Klönhammer et Marc Vander Elst, architectes belges, la décoration intérieure respecte les charpentes, les poutres, les plafonds bas, mis en valeur pour des lumières très étudiées, quelques touches claires, des parquets en pointes de Hongrie et du mobilier sobre habillé de lin. Note contemporaine : la tablette à disposition pour consulter les informations nécessaires à son séjour et l’organiser si besoin est, avec le concierge. Les salles de bains immenses que l’on devine parfois de la chambre à travers les colombages évidés, disposent toutes d’une douche hammam, d’une baignoire balnéo, bienvenues pour se relaxer après une journée de balade normande.

 

 

A deux pas des adresses les plus gourmandes, dont le Vieux Honfleur sur le port racheté par les mêmes propriétaires, le Saint-Delis ne dispose pas de restaurant mais assure un room-service de qualité, un excellent petit-déjeuner buffet avec produits normands de l’andouille à la teurgoule ( riz au lait). L’après-midi goûter et thé se dégustent au jardin si le temps le permet, et le soir les hôtes prennent un verre accompagné de tapas au bar, cidre, poiré, champagne etc.

 

 

Le prix : Neuf chambres, à partir de 170 Euros. Elles sont toutes différentes. On aime celles à l’étage dévoilant les maisons à colombages ou celle que nous avons testée, l’ancienne chambre de Saint-Delis desservie par un escalier en colimaçon.

 

A savoir : Si Henri de Saint-Delis, qui passa la fin de son existence dans cette demeure, et y mourut en 1949, ne fut pas un peintre majeur, en revanche il fonda avec Braque et Raoul Dufy, entre autres, le groupe des fauvistes du Havre. Certaines de ses œuvres sont au joli musée Eugène Boudin, rue de l’Homme de Bois, musees-honfleur.fr/musee-eugene-boudin. Quant à sa maison, restée inoccupée quelques années, elle rend hommage à son œuvre sous forme de gros plans abstraits de quelques-unes de ses toiles.

A voir : les quais où s’ancrent encore 11 bateaux de pêche professionnelle, et le centre historique de ce ravissant port normand, même si hélas ils sont envahis de boutiques de souvenirs et de soi-disant galeries d’art sans intérêt. Se rendre au Havre ( 20 mn de trajet) en empruntant le Pont de Normandie, superbe ouvrage. Ce port important a été entièrement reconstruit après la guerre par l’architecte Auguste Perret, selon des plans très avant-gardistes. Visiter l’incontournable MuMa, Musée d’Art Moderne André Malraux, premier grand musée reconstruit après-guerre. Son architecture faisant la part belle à la lumière est bluffante. En dehors de la riche collection d’impressionnistes, le Musée monte des expositions de qualité autour du design, de l’architecture et des artistes contemporains, muma-lehavre.fr

 

Adresse : 43 rue du Puits, Honfleur

Téléphone : +33 2.31 81 78 10

Site internet : www.hotel-saint-delis.fr

Related Articles