Les 7 adresses de Gautier Battistella

Avec un premier roman très remarqué l’année dernière, Gautier Battistella amorce une carrière littéraire sous de bons auspices. “Un jeune homme prometteur” paru chez Grasset, sortira au Livre de Poche à la rentrée 2016, un deuxième roman intitulé “Rumeurs” est attendu pour septembre 2017. Il nous livre en attendant quelques chroniques voyageuses et gourmandes, histoire de ne pas oublier que l’écrivain est aussi un critique gastronomique de talent.
propos recueillis par Marion Beilin, photo J.F. Paga

 

La Mirande AvignonLa Mirande – Avignon
C’est le genre d’endroit qu’on imagine dans les contes, à l’âge où l’on y croit encore. Partout où l’on lève les yeux à La Mirande, on ne voit que le Palais des Papes à Avignon, majestueux. Ici, tout n’est que lustres, calme et fauteuils capitonnés. Hauts plafonds et vastes pièces distillent une langueur toscane. Cœur végétal de l’hôtel, un « jardin de curé » associe rosiers et fleurs d’ornements à un carrousel d’herbes pour la cuisine. L’impression d’être en lévitation, au cœur de l’histoire. www.la-mirande.fr

 

Mandarin Oriental Las VegasMandarin Oriental – Las Vegas
Un havre d’obscurité et de fraîcheur dans un monde de lumière et de désert. Mandarin Oriental a réussi la prouesse d’imaginer un luxe apaisé. Que l’on soit à Hong Kong ou Tokyo, nous sommes d’abord au Mandarin Oriental, îlot de douceur asiatique. Interdit de quitter le Mandarin de Las Vegas sans goûter la cuisine de Pierre Gagnaire au Twist, récemment élu « meilleur chef du monde », par ses pairs.  www.mandarinoriental.fr/lasvegas

 

Maison été Ile MauriceLa Maison d’été -Ile Maurice
« Dieu créa l’île Maurice, puis le Paradis à son image », écrit Mark Twain. Petit bout d’île ourlé de plages de sable blond, Maurice parle un langage universel : celui de l’imaginaire. Là-bas, je pose mes bagages à la Maison d’Eté, charmante maison d’hôte, située à Poste Lafayette, sur la côte nord-est, appréciée pour ses criques sauvages, bordées de roches volcaniques. Cette ancienne demeure mauricienne s’ouvre sur un lagon turquoise que chatouille le roulis des vagues sur la barrière de corail. Nul requin taquin ici : rien que de paisibles énergumènes à nageoires, aux noms sympathiques, poisson diable, poissons chats rayés ou écureuils tachetés. La Maison d’été distille un charme élégant, qui conjugue solitude et sentiment de privilège : c’est une adresse qui se murmure comme un secret, loin, bien loin, des hôtels de luxe qui frangent la côte. www.lamaisondete.com

Tamerza PalaceTamerza Palace – Tozeur Tunisie
C’est à Tamerza, faubourg de Tozeur, au pied de l’Atlas. Là-bas, au cœur du désert, est né un Palace. Il semble avoir mille et une nuits. J’hésitais à en parler tant l’endroit est sauvage, enchanteur, précieux. Là-bas, je suis tombé amoureux des sables et du silence. J’ai caressé la courbe des dunes, je me suis laissé aller à la caresse du vent, je me suis réveillé au chant des hirondelles. Le désert était là, tout autour, tout entier. A la nuit, mille et une chandelles font vaciller les ruines du  village endormi. On raconte même que certains soirs, bercées par la mélodie suave de la gasbâ, la flûte traditionnelle des Bédouins, même les pierres se mettent à danser… www.tamerza-palace.com

Hotel Okura TokyoHôtel Okura – Tokyo
Langueur et sérénité au cœur de Tokyo : c’est le « wa » japonais, l’harmonie. J’y ai dégusté l’un de mes petits déjeuners les plus aériens et poétiques, face à un jardin zen. L’Hôtel Okura, ce bijou du modernisme japonais construit dans les années 1960, menace de disparaître pour laisser place à une tour de 38 étages – sauvons-le en signant la pétition sur http://savetheokura.com/ 

www.hotelokura.co.jp/tokyo/en

La Colline MoscouRestaurant La Colline – Moscou
Le Mas de La Colline fait figure d’exception à Moscou. Ce restaurant gastronomique à la française aurait déjà reçu en France la consécration suprême. Dix ans ont été nécessaires au chef Jérôme Coustillas pour réaliser son rêve : un mas provençal au cœur de Roubloska, quartier ultra-chic de l’agglomération de Moscou. Rien n’a été laissé au hasard : fauteuils provençaux signés Henryot Style et Confort, assiettes blanches de Sarreguemines, porcelaine de Gien… et sur le toit, la terrasse à la provençale distille une ambiance musette avec lampions, nappes à carreaux et Nino Ferrer en musique de fond. Le tout au cœur d’une forêt russe, à quelques encablures des datchas de Vladimir Poutine et Dimitri Medvedev. Dans l’assiette enfin, King Crab (ces crabes géants dont l’envergure peut atteindre deux mètres), moelleux de bortch et crème aigre servi en salade ou pastis de Cahors… L’une de mes dernières émotions culinaires. http://la-colline.ru/fr/

restaurant-bocca-della-verita-deco09La Bocca della Verita – Paris
Allez, je m’autorise un restaurant parisien pour le plaisir, et le palais… Le nom fait référence au film de William Wyler Vacances Romaines avec Audrey Hepburn et Gregory Peck. Les vérités qui sortent de cette bouche s’appellent : respect du produit, élégance italienne, et gourmandise. Voilà un restaurant habité, et d’abord par ses jeunes (et charmantes) patronnes, les sœurs Marie-Lorna et Florence Vaconsin, et leur chef napolitain au sourire enjôleur, Antonio Vassallo. La mini verdura (assiette de légumes) est un enchantement, la buratta crémeuse comme dans les Pouilles, et les linguine alle vongole, al dente et poivrées comme à Naples. Avis aux écrivains en herbe, c’est aussi un repère d’éditeurs, que je fréquente assidument. La rue des Saint Pères est si proche…

2 rue du Sabot. 75006 Paris. http://boccadellaverita.fr/

 

—————-

Un Jeune Homme Prometteur. Editions Grasset. 20 Euros
www.grasset.fr/un-jeune-homme-prometteur-9782246810773

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>