Le Park Hyatt Tokyo, icône design et cinématographique

Le Park Hyatt Tokyo demeure un hôtel hors du commun par son architecture et son design intemporel. La tentation est grande de vivre quelques jours en autarcie à bord de ce merveilleux paquebot semblant flotter au dessus de Tokyo avec la vue du Mont Fuji au loin. L’hôtel occupe les quatorze derniers étages d’une tour conçue par Kenzo Tange le plus célèbre des architectes japonais, mort en 2005 à l’âge de 91 ans. Tokyo lui doit de nombreux bâtiments dont les tours jumelles de la mairie ou encore le siège de la télévision Fuji.

Le très secret John Morford, designer basé à Hong Kong, a fait de l’hôtel l’oeuvre de sa vie : les lampes, le mobilier ont été méticuleusement dessinés. Si un hôte vient à endommager un objet ou un meuble, l’hôtel reçoit un fax du bureau de Morford avec les instructions pour réparer ou un mot assurant de l’envoi prochain des pièces manquantes. Chaque livre de l’immense bibliothèque jouxtant le lobby très intime a été choisi par le décorateur, on raconte qu’il connaît l’emplacement de chaque ouvrage. Au sommet de l’hôtel trônent le New York Grill et son bar : le restaurant du tout Tokyo, du 55ème étage, toute la ville de néons s’offrent aux regards curieux.

Il est temps alors de se souvenir de quelques scènes du film Lost In Translation de Sofia Coppola. Bill Murray secoué par le jet lag avale quelques scotchs en écoutant la chanteuse du bar, non loin Scarlett Johansson traîne son ennui d’épouse délaissée. Sofia Coppola s’est emparée de l’hôtel pour tourner son film à Tokyo, le Park Hyatt devenant un personnage à part entière du scénario. John Morford a déclaré dans une de ses rares interviews qu’il avait détesté le film. Le maître n’a pas apprécié les changements apportés au décor, l’équipe  du film a voulu notamment ‘japoniser’ les chambres, blasphème absolu ! Il a également déploré les clichés sur les Japonais portés par le film, rejoignant ainsi l’opinion publique nippone qui s’était émue de certaines facilités de Lost In Translation. Le film a toutefois offert une gloire mondiale à l’hôtel et par extension à la chaîne Park Hyatt qui a multiplié depuis les ouvertures spectaculaires à travers le monde notamment récemment à New York sur ce même principe d’architecture et de design exemplaires.

Le plus : La perfection du service, la vue sur le Mont Fuji en profitant de la piscine : magique sensation !
A savoir : Philippe Roux Dessarps, le directeur de l’hôtel est Français, en poste depuis 2008
Spa : L’hôtel propose en exclusivité au Japon les produits hongrois de la marque Omorovicza
Prix : pour une réservation courant juillet, chambres à partir de 462 Euros une nuit, catégorie suite à partir de 1291 Euros.
Adresse :  3-7-1-2 Nishi Shinjuku, Shinjuku-Ku
Téléphone : +81 3 5322 1234
Site Internet : www.tokyo.park.hyatt.com
A Deux Pas : Le quartier animé de Shinjuku, le Parc de Yoyogi, le Temple Meiji

Une des rares interviews de John Morford pour le magazine Monocle
http://monocle.com/film/design/q-and-a-john-morford/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>