Le High Line Hotel au coeur du Chelsea Arty

L’hôtel High Line récemment inauguré se situe sur la route des amateurs de galeries d’art contemporain, à la frontière du Chelsea chic et de celui des entrepôts devenus les plus grandes institutions artistiques de Manhattan. A l’angle de la 10ème Avenue et de la 20ème rue, le High Line Hotel s’est installé dans les bâtiments de l’Eglise Episcopale de Manhattan qui accueillait un célèbre séminaire. Nous avons toujours été intrigué par les lieux qui évoquent le mix fantasmé d’un campus anglais et de la maison de la famille Addams. Cette rigueur architecturale gothico-victorienne est devenue plutôt rare à à New York.

20140506_High_line_Hotel_RM_42_a_246Derrière les épais murs de briques, l’heure est à la hype new-yorkaise pour le meilleur et parfois le pire ! Nous avons été totalement déconcertés par l’accueil de l’hôtel. Nous entrons dans ce bâtiment historique, heureux de cette découverte hôtelière plutôt originale. Le réflexe non extravagant de rechercher la réception nous plonge dans une première exploration de l’hôtel. Des dizaines de jeunes hipsters sirotent des cafés, agglutinés sur le moindre recoin de canapé dans la première salle que nous découvrons. On s’arme de patience, le lobby est peut-être au premier étage, loin de ce café si trendy. Après plusieurs aller-retour, nous tombons sur l’employé le plus hautain de tout Manhattan qui nous indique que le lobby c’est lui ! Une petite caisse au coeur du café permet donc d’enregistrer les clients entre deux macchiatos. Attention pas n’importe quel macchiato ! Le label très couru Intelligentsia s’est installé au coeur de l’hôtel, nous restons dubitatifs sur l’intérêt de la chose. Il semble toutefois que les lieux soient plus calmes en semaine. 

20140502_High_Line_Ste_4_b_16_crpNous sommes curieux le lendemain de découvrir les chambres, une mention bien pour la décoration. L’équipe de l’hôtel a su dénicher un mobilier ancien habilement mis en scène. Les coloris sont modernes, on ne surjoue pas l’austérité religieuse, nous sommes plutôt dans une joyeuse maison de campagne. De superbes tapis ornent chacune des 60 chambres, on aime les multiples trouvailles que l’on imagine avoit été chinées upstate New York dans les brocantes que l’on retrouve par exemple dans les Catskills. Il ne faut pas manquer de demander à voir le Hoffman Hall l’ancien réfectoire : superbe espace à louer aux riches boiseries, des défilés ont été récemment organisés pendant la semaine de la mode.

Le plus : les jolies chambres, un lieu insolite au coeur de New York, une terrasse et un jardin très agréables
Le moins : le service peu aimable à l’image de certaines adresses hype de New York, le manque d’espace public du à la présence du café
Le prix : nous avons effectué une réservation pour le mois de mai, chambres à partir de 440 Euros la nuit (taxes comprises) pour une chambre standard, et 830 Euros pour la très jolie High Line Suite
Adresse : 180 10th Avenue. 
Téléphone : +1 (212) 929-3888 
Site : 
www.thehighlinehotel.com
A deux pas : les galeries de Chelsea, Meatpacking District, la promenade verte High Line, les quais de l’Hudson River

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>