Chiltern Firehouse l’hôtel hype de Marylebone

Texte Anne-Marie Cattelain-Le Dû Photos tous droits réservés

Chiltern FirehouseChiltern Firehouse lobbyAndré Balazs, propriétaire des mythiques Château Marmont à Los Angeles et The Mercer à New York en quête d’un hôtel londonien, découvre il y a quelques années Chiltern Firehouse une ancienne caserne de pompiers à vendre. Achat conclu, l’hôtelier s’adresse à son ami l’architecte David Archer du bureau Archer Humphryes, pour restaurer les bâtiments ressemblant à s’y méprendre à un manoir Tudor avec ses stucs et ses appareils de briques remarquables.


Chiltern House Chambre 1Chiltern Firehouse interiorLa décoration intérieure
est confiée au Studio français KO, de Karl Fournier et Olivier Marty, signataires du Café de la Poste à Marrakech et de l’Heure Bleue à Essaouira, avec pour mission de métisser décontraction nord-américaine, façon loft new-yorkais et cosy british, version maison de campagne. Défi relevé par les hommes de l’art. D’un côté l’immeuble a retrouvé sa superbe, et domine avec grâce Chiltern street, petite artère élégante aux jolies enseignes comme celle des bougies Trudon ; de l’autre l’intérieur avec ses pierres apparentes, son restaurant grand ouvert sur la rue, ses chambres raffinées, presque toutes dotées d’une cheminée à gaz, incite à la paresse et à la gourmandise.

Chiltern Firehouse room detailChiltern Firehouse interior salonOn comprend que depuis son ouverture il y a quelques mois, les artistes, designers, écrivains, acteurs, s’y bousculent. A midi, les jours où le soleil triomphe, le jardin terrasse ne désemplit pas. On y vient certes pour le cadre très verdoyant mais avant tout pour la carte de Nuno Mendes, le chef d’origine portugaise, étoilé au Michelin, pour le banc d’huîtres et de fruits de mer de Mark et l’accueil plus que chaleureux, very friendly du maître d’hôtel français, ou de Guillaume Clipa, directeur de la restauration, Bordelais aux yeux bleus atlantique. Le soir, on se retrouve autour du bar ou dans le salon, appréciant la carte des champagnes et les donuts au crabe jouant les amuse-bouches, à moins d’enfourcher pour les plus hardis, les belles bicyclettes mises à disposition des hôtes, pour une tournée dans les pubs alentour.

Se réjouissant d’avoir posé ses valises dans ce quartier et cet hôtel où Londres offre son visage le plus avenant et permet de concilier ses multiples plaisirs dont les pubs et le shopping ne sont pas des moindres.

Le plus : le brunch du samedi et du dimanche et le coin enfants qui permet aux parents comme aux bambins de profiter un maximum de l’instant.
Le prix : l’hôtel propose 26 chambres et suites, nous avons trouvé une junior suite le 23 septembre à 647 £, environ 880 € la nuit pour deux personnes.
A deux pas : Oxford Street, le grand magasin Selfridges, The Wallace Collection

Adresse : 1 Chiltern Street
Téléphone :+44 20 7073 7676

Site Internet : www.chilternfirehouse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>